Le show de cici

forum de secours de mes forums aceboard
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 la mode japonaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athéna
Admin
avatar

Nombre de messages : 4690
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: la mode japonaise   Lun 15 Déc - 12:22

Distinguer les kimono:

Le Kimono (着物) est le descendant direct d'un autre vêtement quasiment similaire mais porté comme sous-vêtement: le "Kosode". Depuis le XVIIe siècle, le Kimono désigne le vêtement traditionnel japonais indifféremment masculin ou féminin composé d'une longue robe ouverte dont le côté gauche se rabat sur le côté droit fermé par une ceinture appelée "obi" (帯). L'obi est une ceinture de soie, pour les femmes, pouvant atteindre 4 mètres de long, qui se noue, serrée dans le dos. La forme du nœud varie selon les âges, les saisons et les occasions. Le kimono des hommes est aussi maintenu maintenu par un obi mais sa largeur est plus petite...
la suite ici
http://www.clickjapan.org/Coutumeetfete/Kimono.htm

__________________________

http://www.clickjapan.org/Coutumeetfete/obi.htm

L'Obi (帯) fait office de ceinture. Celle-ci maintient fermée les vêtements traditionnels japonais tels que "Kimono", "yukata". A noter que les ceintures portées par les sumotori se nomment "mawashi" et celles portées sur certaines tenues sportives du type "hakama" (袴) (pantalon large plissé, porté au kendo, aïkido, kenjutsu et jiu jitsu) se nomment "Koshi-ita".
OBI
______________________________

http://www.clickjapan.org/Coutumeetfete/Hautecouture.htm

Même si Paris reste "la capitale de la mode", les créateurs japonais ont néanmoins réussi à imposer leur griffe et le nom de certains d'entre eux ont acquit une renommée internationale (Kenzo, Issey...):
....

suite sur le lien
Haute couture
____________________________
Pour ceux qui l'ignoreraient, tous les japonais ne se promènent pas en kimono dans la rue ou pour se rendre au travail. Les vêtements traditionnels ont fait place au quotidien aux vêtements occidentaux "yôfuku". Même si le "salary man" (employé) reste relativement perméable à la mode, l'entreprise japonaise n'autorisant que très peut la fantaisie vestimentaire, la population japonaise possède une vraie sensibilité pour tout ce qui est "tendance".

- Un monde codifié (touristes, étudiants...) - Mode de rue - Cérémonies -
suite ici
http://www.clickjapan.org/Coutumeetfete/modequotidien.htm

Mode au quotidien

________________________________

http://www.clickjapan.org/Coutumeetfete/accessoirevestiment.htm




Les accessoires.

Une caractéristique notable de la civilisation japonaise c'est que l'art de se parer (collier, boucles d'oreilles, bracelet...) est apparu que tardivement. En effet ce n'est que sous l'influence de l'occident à la fin du XIXe début du XXe siècle que ce type d'habitude vestimentaire est venu envahir l'archipel. Le premier accessoire importé de l'occident fut la montre à gousset sous l'ère Meiji.

- Avant l'ère Meiji.

Japon_kanzashi_épingle à cheveux_bijouxTraditionnellement les hommes portaient accroché à la ceinture un "gyokuhai". Une sorte de chapelet de pierre ou de nacre qui n'avait d'autre fonction que l'ornementation. Il y eut aussi pendant la période Heian la mode des ceinturons de cuir ornés de pierre précieuse. Jusqu'à l'ère Meiji les sabres de courte taille (Taishi) étaient aussi considérés comme un accessoire vestimentaire.

Les femmes connaissaient traditionnellement les peignes en écaille ou en métal précieux, les "kanzashi" (épingle à cheveux - voie photo ci-contre), les "obi" (ceinture de tissu large nouée de façon à obtenir un large nœud sur l'arrière du kimono).

Il existait aussi un certain nombre d'objet qui pouvait être indifféremment arboré par les hommes et les femmes c'est le cas notamment de l'inro (apparu vers le XVIIéme siècle, petite boîte souvent laquée, compartimentée, liée à la ceinture et destinée à contenir des médicaments ou le sceau du propriétaire), de l'"ojime" (apparu vers le XVIe siècle, sorte de bouton de forme ovoïde percé par les cordons liant l'inro ou un autre objet à la ceinture destiné à assuré sa fermeture), des "netsuké" (objet destiné à fixer le cordon de l'inro dans la ceinture), de l'éventail, de petit sac en tissu nommé "hako-seko".japon_bijoux_perle_mikimoto_magasin

- De nos jours.

Les colliers, montres et bracelets ont largement fait leur apparition, il faut néanmoins constater que cela reste beaucoup plus discret qu'en occident. L'exposition ostensible de richesses et de bijoux n'ont jamais été du goût des japonais. Le piercing est plutôt rare est mal perçu. La montre reste de loin pour les hommes comme pour les femmes l'accessoire le plus usité. A noter pour les hommes adultes et professionnels que la broche de cravate semble être légèrement plus populaire qu'en occident. Ci-contre la devanture du célèbre joaillier et inventeur de la perle d'élevage : Mikimoto.

Le téléphone portable est devenu un objet social à part entière. Il s'affiche, se décor et fait parti de la tenue du parfait "Tokyoïte". Il permet d'échanger des fichiers musicaux ou vidéo, intègre un appareil photo, des jeux vidéo, Internet, une caméra, un système de paiement à distance et l'équivalent d'un "GPS". Nota : il fait aussi téléphone ;-).

Les gadgets: Se phénomène frappe toute les générations bien que la population jeune soit la plus exposée. Vous ne verrez pas un téléphone portable ou un sac (sac de cour, ou sac à main) qui ne soit pas décoré d'une petite peluche ou d'un petit porte clef ou autre pendentif.

L'éventail, est aujourd'hui encore très répandu et est utilisé aussi bien par les hommes que par les femmes. La taille et les motifs varient cependant selon l'occasion, les vêtements et le sexe du propriétaire.

Le maquillage.

Japon_maquillage_produits de beauté_Contrairement aux bijoux et autres accessoires vestimentaires, le Japon connu très tôt l'art de se farder. Dés le IXéme siècle était utilisé une plante nommée "beni-bana" pour l'élaboration de rouge à lèvre et de rouge à joue (beni gu-guchi). De l'ère Heian jusqu'à la fin du XIXe siècle on pratiqua au japon le "Kanetsuke" ou "Detsushi". Cette pratique consiste à se noircir les dents avec un mélange à base de noix de galle et de poudre de fer délayées dans du thé ou du vinaigre. Apparu au sein de la population masculine, cette pratique fut reprise par la population féminine afin d'indiquer que celle-ci avait atteint sa maturité (vers les 13 ans). Le sens de cette pratique évolua par la suite pour, dans les derniers temps (fin XIXéme) indiquer le statut marital de la femme.

pour voir la suite
allez sur le lien

les accessoires et le maquillage

____________________________

Si aujourd’hui encore il est toujours possible de croiser quelques personnes chaussant des « geta » ou des « tabi », il est évident que la totalité des japonais portent exactement les mêmes types de chaussures que partout ailleurs.

Historiquement (dès 645 ap. J.-C.) les chaussures (kutsu) japonaises étaient la reproduction de ce qui se faisait en Chine. Pour l’extérieur il était utilisé une chausse nommée « asa-gutsu ». Celle-ci était élaborée à partir de papier mâché recouvert de laque dont la semelle était soit de tissu soit de cuir. Pour l’intérieur des chaussons de tissu.

Le peuple était dans sa grande majorité soit pied nus, soit chaussé de sandales (waraji - 草鞋) composées de paille tressée.

Les bottes étaient aussi connues. La noblesse, lors des chasses et du jeu de kemari, ainsi que les officiers de la garde impériale portaient des bottes nommées "Koma-gutsu". Le commun fabriquait ses bottes à partir de paille tressée.

A l’intérieur de leur habitation les Japonais utilisaient des petits chaussons de tissus éventuellement brodés portant le nom de « Kinkai » ou « kingai ».

Les tabi, sortent de hautes chaussettes, firent leur apparition et se généralisèrent à l’époque de kamakura (1185 à 1333 ap. J.-C.).

la suite ici, super site....
http://www.clickjapan.org/Coutumeetfete/geta_zori.htm

les sandales japonaises
----------------------------------------

http://www.clickjapan.org/Coutumeetfete/hakama.htm

L'Hakama (袴) est un pantalon bouffant, plissé, maintenu au niveau de la taille par une ceinture dénommée "koshi-ita".
_______________________

Les coiffures (kamigata) élaborées au japon sont, de nos jours, quasiment les mêmes qu’en occident. Les femmes étant, sans doute, comme dans nos régions, plus sujettes aux canons changeants de la mode...
http://www.clickjapan.org/Coutumeetfete/coiffure.htm

_________________________

L’« hachimaki » ou « makkô » est un petit bandeau de tissu fixé autour de la tête. Ses usages sont multiples et remontent environ au Ve siècle après Jésus-Christ. Lors de la seconde guerre mondiale les soldats de l’armée impériale, pour se donner du courage, arboraient l’« hachimaki » (鉢巻) frappé du disque solaire (voir photo de gauche). Ce bandeau de tissu est aujourd’hui encore beaucoup utilisé.

la suite
http://www.clickjapan.org/Coutumeetfete/hachimaki.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurichan-pub.superforum.fr/forum
 
la mode japonaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la mode japonaise
» La mode japonaise
» Spank ~ 80's
» [AIDE] Deux S3 bloqués en factory mode + plus de réseau
» Croquis création mode

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le show de cici :: Manga jap :: Le japon-
Sauter vers: