Le show de cici

forum de secours de mes forums aceboard
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 les news du japon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athéna
Admin
avatar

Nombre de messages : 4699
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: les news du japon   Ven 30 Mai - 11:11

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20080530.OBS6277/japon__une_femme_vivait_dans_son_placard.html
INSOLITE
Japon : une femme vivait dans son placard
NOUVELOBS.COM | 30.05.2008 | 09:45
Intrigué par la disparition d'aliments dans son réfrigérateur, un Japonais a eu la surprise de découvrir qu'une femme vivait clandestinement dans un placard de sa maison depuis plusieurs mois.

Des policiers enquêtent dans une maison japonaise (SIPA)

Des policiers enquêtent dans une maison japonaise (SIPA)
Intrigué par la disparition mystérieuse d'aliments dans son réfrigérateur, un Japonais a eu la surprise de découvrir qu'une femme vivait clandestinement dans un placard de sa maison depuis plusieurs mois, a-t-on appris vendredi 30 mai.
C'est grâce à une caméra de sécurité qu'il avait installée dans sa maison de Fukuoka afin de comprendre ce qui se passait dans sa cuisine que ce célibataire de 57 ans a découvert la clandestine. La voyant, sur l'écran de son téléphone portable, se promener chez lui en son absence, il a aussitôt alerté la police.

Dans un placard

"Nous avons fouillé la maison et avons découvert la femme dans un placard", a raconté un porte-parole de la police de Fukuoka.
La clandestine, Tatsuko Horikawa, âgée de 58 ans, était cachée dans la partie supérieure d'un placard, dans un espace à peine suffisant pour une personne allongée, qu'elle avait aménagé en disposant un matelas et des bouteilles d'eau.
La femme, qui a été arrêtée, "a expliqué aux enquêteurs qu'elle n'avait nulle part où habiter. Elle semble avoir vécu ici pendant environ un an, mais pas en permanence", a précisé le porte-parole de la police, qui la soupçonne d'avoir investi d'autres caches dans les maisons alentour.


Dernière édition par Athéna le Lun 15 Déc - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurichan-pub.superforum.fr/forum
Athéna
Admin
avatar

Nombre de messages : 4699
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: les news du japon   Sam 13 Déc - 20:03

Au Japon, "dis moi ton groupe sanguin, je te dirai qui tu es"

le 10/12/2008 à 11h47 par Julie Patin (Aujourd'hui le Japon)

La croyance populaire au Japon veut que le groupe sanguin détermine la personnalité des individus, tout comme le signe du zodiaque en Europe. En 2008, 5 millions de livres sur les groupes sanguins se sont vendus dans l'archipel

Afficher l'image En 2008, 5 millions de livres sur les groupes sanguins se sont vendus au Japon
En 2008, 5 millions de livres sur les groupes sanguins se sont vendus au Japon
Malgré l'absence totale de preuves scientifiques, beaucoup de Japonais croient en l'influence de leur « Ketsu-eki-gata » (groupe sanguin) sur leur personnalité, leur tempérament ou leur comportement. Si moins de 20% d'entre eux affirment vraiment croire en cette influence, ce classement des individus n'en est pas moins utilisé fréquemment comme un élément de définition des personnalités.

Née au début du vingtième siècle, l'idée que le groupe sanguin puisse définir les individus a notamment été utilisée par les nazis pour prouver la suprématie de la race aryenne. Un peu oubliée par la suite, cette superstition s'est réveillée dans les années 70 avec la parution d'un ouvrage de Masahiko Nomi.

Cet avocat sans connaissances médicales particulières a développé une théorie de l'influence du groupe sanguin sur la personnalité. Il a surtout créé des personnalités-types devenues très célèbres au Japon. Ainsi, selon lui, les individus de groupe A seraient gentils, prudents, mais parfois trop exigeants. Les B seraient rieurs, déchaînés, et un peu irresponsables. Les AB seraient plus rationnels, plus calmes, mais indécis. Enfin, les O seraient agréables, sociables mais souvent vaniteux.

Cette année, au Japon, près de 5 millions de livres prodiguant des conseils différents selon les groupes sanguins se sont vendus. De la vie amoureuse à la vie professionnelle en passant par le régime, tout passe par le prisme du groupe sanguin. Certains Français expliquent leur échecs ou leurs réussites par leur signe du zodiaque; pour les Japonais l'explication réside dans le groupe sanguin.

Les magazines féminins font fréquemment référence à cette classification quand il s'agit d'évaluer la compatibilité avec un partenaire. De même, les émissions de télévision et les journaux proposent souvent un horoscope en fonction du groupe sanguin. Certaines entreprises vont parfois même jusqu'à en faire un critère de recrutement.

En France et au Japon, la majorité des habitants est de groupe A, juste devant le groupe O. Mais les Japonais de groupe B sont beaucoup plus nombreux que les Français. Devrait-on en conclure qu'il y a moins d'originaux survoltés en France qu'au Japon?

http://www.aujourdhuilejapon.com/actualites-japon-au-japon-dis-moi-ton-groupe-sanguin-je-te-dirai-qui-tu-es--5860.asp?1=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurichan-pub.superforum.fr/forum
Athéna
Admin
avatar

Nombre de messages : 4699
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: les news du japon   Lun 15 Déc - 12:31

http://www.aujourdhuilejapon.com/actualites-japon--ans-apres-la-secte-d-aum-indemnise-ses-victimes-a--5810.asp?1=1

Bien qu'ayant reconnu sa responsabilité dans les attentats au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995, la secte est dans l'incapacité de payer la totalité des indemnisations.

Afficher l'image Une cérémonie en mémoire des victimes, en mars 2008
Une cérémonie en mémoire des victimes, en mars 2008
Le 20 mars 1995, entre 7h et 8h du matin, cinq attaques coordonnées au gaz sarin sur trois lignes de métro différentes à Tokyo causèrent la mort de 12 personnes, en blessèrent grièvement 50 autres et provoquèrent des troubles temporaires de la vision à près d'un millier de personnes. Le Japon connaissait alors l'attaque la plus sérieuse sur son territoire depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

C'était il y a 13 ans. Depuis, une enquête a eu lieu et 14 membres de la secte ont été condamnés à mort. Mais les victimes n'ont été indemnisées que mercredi 26 novembre par la secte, à hauteur de 40% seulement des dommages initialement évalués par la justice nippone. La secte a été déclarée en faillite en mars 1996 et est donc dans l'incapacité de payer plus.

Malgré l'enquête, les motivations de l'attaque restent floues. La police japonaise expliqua dans un premier temps que la secte Aum souhaitait, par ces attentats, précipiter l'apocalypse. L'enquête établit ensuite que ces attaques visaient à faire tomber le gouvernement japonais et à installer Shoko Asahara, fondateur de la secte, comme empereur du Japon. Les avocats de M. Asahara arguèrent eux que l'attaque avait été planifiée indépendamment par certains membres du groupe mais sans implication de la secte elle-même.

La secte d'Aum - du sanskrit "pouvoir de destruction et de création de l'univers" - s'appelle "Aleph" depuis 1999, elle a reconnu sa responsabilité dans les attaques et a présenté ses excuses aux victimes et à leurs familles.

Sur son site internet, Aleph a expliqué, après l'annonce de la fin de la procédure de liquidation, mercredi 26 novembre, qu'elle "répondrait sincèrement aux victimes, ce qui inclue le paiement des dettes que le groupe a engagé" et qu'elle assumerait sa responsabilité éthique.

Mais Aleph étant dans l'incapacité de payer, c'est le gouvernement qui couvrira les 60% restants du montant des indemnisations. L'ancien Premier Ministre Shinzo Abe a annoncé qu'il revenait à la collectivité d'assurer l'indemnisation. La Diète, l'Assemblée japonaise, a voté une loi, prévoyant que l'état couvrirait les dommages des 4000 victimes des différentes actions terroristes de la secte.

Mais cette situation laisse aux victimes et à leurs familles un goût amer. "J'espère que cela ne laissera pas les membres d'Aum penser qu'ils ont été lavés de leurs responsabilités" a expliqué Shizue Takahashi, leur représentant.
_______________________________

le 14/11/2008 à 10h38 par AFP

Le Japon s'annonce comme un acteur-clé du prochain sommet anticrise de Washington. En pleine tempête financière, ses partenaires misent beaucoup sur ce payeur prospère et obéissant. Mais l'archipel aimerait être considéré pour autre chose que son argent...

Afficher l'image Tableau de quotations placé à l'extérieur à Tokyo
Tableau de quotations placé à l'extérieur à Tokyo

Assis sur les deuxièmes plus grosses réserves de change du monde (978 milliards de dollars fin octobre), le Japon envisage de prêter jusqu'à 10% de ce trésor au Fonds monétaire international (FMI) pour renflouer les pays ruinés.

Cela augmenterait d'un coup de plus d'un tiers les ressources du FMI. Une offre en ce sens pourrait être formulée le 15 novembre par le Premier ministre Taro Aso, qui a fait savoir qu'il comptait aussi exprimer ses idées pour "construire un cadre international réaliste pour la supervision et la régulation financière".

Reste à savoir s'il subordonnera ses largesses à l'acceptation de ses propositions. Beaucoup d'observateurs en doutent. "Aso peut surtout offrir de l'argent. C'est probablement ce que tout le monde attend de lui.

C'est aussi l'état d'esprit dont la planète a besoin en ce moment: ne pas se demander ce que le reste du monde peut faire pour vous, mais ce que vous-même pouvez faire pour l'économie mondiale", estime Noriko Hama, économiste à la Doshisha Business School de Kyoto.

La communauté internationale serait toutefois inspirée de voir dans le Japon autre chose qu'un payeur prospère et obéissant, préviennent les analystes.

La deuxième économie mondiale peut d'abord se prévaloir de sa grande expérience des cataclysmes financiers, même si la réaction lente et indécise des autorités japonaises à la crise bancaire des années 1990 est plutôt considérée comme le parfait exemple de ce qu'il ne faut pas faire.

Le Japon peut aussi mettre en avant la rigueur de sa réglementation financière et, plus généralement, sa solide morale économique, face à un monde occidental désireux de rendre plus vertueux son modèle capitaliste.

Les patrons japonais, frugalement rémunérés, sont souvent allergiques au risque et à la spéculation. Plus soucieux de leurs employés que de leurs actionnaires et n'acceptant les investisseurs étrangers que lorsque ceux-ci se comportent poliment, ils sont souvent la cible des cris d'orfraie des Américains et Européens prompts à fustiger un pays jugé peu productif et fermé.

Mais ce conservatisme a relativement bien protégé l'archipel pendant la tempête financière mondiale. "Il est nécessaire de repenser le rôle du système financier partout dans le monde. Surtout dans les pays anglo-saxons, où la finance a pu créer un monde économique totalement virtuel.

Nous devons redécouvrir la relation entre la finance et le monde réel. En ce sens, la façon japonaise de faire les choses a beaucoup à offrir", explique Mme Hama.

Si elles sont loin d'être un modèle d'efficacité et de transparence, les banques japonaises ont en effet toujours privilégié leur rôle traditionnel de financement de l'industrie.

Elles sont restées à l'écart des jeux d'argent lucratifs mais risqués à l'origine des maux de leurs consoeurs occidentales. "Le modèle économique des banques a été poussé trop loin", a jugé le patron du groupe financier Sumitomo Mitsui, Masayuki Oku, selon qui il convient désormais de "revenir aux bases du métier".

Relativement épargné par la crise, disposant d'argent et d'idées, le Japon dispose à Washington "d'une belle occasion de se placer plus au devant de la scène", estime Mme Hama.

"Malheureusement les Japonais sont généralement mauvais pour saisir ce genre d'occasion. Ils se cassent toujours la figure juste au moment de tirer au but", tempère-t-elle.

Le Japon, qui préside le club de pays riches du G8 cette année, a d'ailleurs manqué l'occasion d'organiser le sommet chez lui. "Je ne pense pas qu'Aso va sortir de sa manche une carte-surprise qui rendra tout à coup le Japon très important", prédit Mitsumaru Kumagai, analyste à l'Institut de recherche Daiwa, rappelant que "le Japon reste sous le parapluie américain.

Il ne peut guère se démarquer de la position de Washington".

http://www.aujourdhuilejapon.com/actualites-japon-le-japon-ne-veut-plus-etre-qu-une-vache-a-lait-sur-la-scene-internationale-5723.asp?1=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kurichan-pub.superforum.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les news du japon   

Revenir en haut Aller en bas
 
les news du japon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» News du magazine "Planète Japon"
» [News Quotidiennes Manga]
» News Mattel à propos des séries Elite.
» Rai News 24 est remplacée par Rai Sport 2
» Exposition Japon à la foire de Lyon du 19 au 29 mars 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le show de cici :: Manga jap :: Le japon-
Sauter vers: